Sainte Agnès, patronne de la vaccination ?

Agnès Buzyn (dont nous nous abstiendrons de rappeler ici les exploits) a été plus que claire :

“Je déteste la coercition, ce n’est pas dans mon tempérament. Mais là, il y a urgence ….. le taux de couverture est de 75% alors qu’il devrait être de 95%”.

En réponse à ses détracteurs la ministre répond qu’il faut faire œuvre de pédagogie; “La vaccination ce n’est pas seulement l’intérêt qu’on y trouve soi-même, c’est un enjeu de solidarité, une façon de protéger l’ensemble de la société”.

Enfin soupçonnée de faire la part belle aux industries pharmaceutiques, Agnès Buzyn refuse cette étiquette : “Oui, les industriels gagnent de l’argent mais on ne peut pas réduire la question de la vaccination à l’intérêt des laboratoires“.

Surprenant non ?

Enfin pas tant que ça.

Et puis, autant vous l’avouer, un rien nous chiffonne : tout cela remonte à …. 4 ans …

https://www.bfmtv.com/sante/la-ministre-de-la-sante-veut-rendre-obligatoire-onze-vaccins-au-lieu-de-trois_AV-201706160003.html