La science infuse …

On prend les mêmes et on recommence : comme il fallait s’y attendre le petit « Omicron » n’en peut plus d’inspirer la constellation mandarino politicarde qui sature l’espace médiatique depuis bientôt deux ans, au prix d’un tir aussi nourri qu’indécent.

A chaque jour, sa salve d’inepties confondantes, de projections gratuites et d’alarmes mortifères.

L’OMS a, nous le savions déjà, parfaitement résumé la situation : l’Omicron représente un risque mondial très élevé, quoique ne provoquant que des formes légères et les « vaccins » ARN ne seront pas efficaces, bien qu’il n’y ait aucune raison de douter de leur efficacité sur les formes sévères qu’il ne provoque pas.

https://basta-covid.fr/et-les-nomines-a-la-prochaine-ceremonie-des-covidomaniaques-sont/

Evidemment c’est un peu court.

Alors ouvrons la cage aux mandarins :

Finalement, pas grave c’est vite dit ! Après réflexion, l’Omicron pourrait bien présenter un « taux de réinfection » plus élevé.

Pas mal non le taux de « réinfection » ? C’est nouveau mais c’est pas mal. On a beau se dire que l’omicron n’est pas grave, il serait donc un peu grave quand même ! Enfin oui, disons un peu. Comment dire : avant (il y deux jours, quand on a imprudemment avoué sa non gravité), l’Omicron arrivait mais il n’était pas grave. Alors que là, maintenant, il n’est pas grave, mais il arrive, ce qui en soi est grave. Vous ne comprenez pas ? normal : c’est scientifique.

Du coup, Pfizer annonce une nouvelle formule de son bidule pour mars prochain, quand Omicron sera parti (on en sera quasi à Opécresse).

Mais il faut comprendre ces pauvres gens des labos : si on ne promet pas une nouvelle formule, comment voulez-vous que ça ait l’air grave ? Déjà avec le Delta, les commerciaux se sont pris les pieds dans le tapis : pas grave donc on a continué à fourguer du bidule basé sur le wuhan disparu depuis juin 2020, et le Delta qui n‘est pas grave non plus va finir par ne plus être pris au sérieux.

Oui mais quatre mois c’est bien long. Dans l’intervalle il faut proposer quelque chose. Ça y est : trouvé ! la troisième dose ! Ça tombe bien, on est en plein dedans !

« Les vaccins contre le Covid-19 risquent de perdre en efficacité face à Omicron, mais une dose de plus pourrait y remédier ». C’est la conclusion, de qui , et bien ….. des laboratoires Pfizer et BioNTech, qui précisent que, oui l’Omicron va « contourner les vaccins » mais seulement ceux à deux doses. Parce que la troisième dose, le petit père Omicron, ne s’y attend pas du tout ! Et là paf et repaf ! car « une troisième dose fournit un niveau d’anticorps neutralisants contre Omicron similaire à celui observé après deux doses” pour les précédentes incarnations du coronavirus.

Et donc nous notons sous tête de chapitre « Nouvelles règles de l’immunité » le principe suivant : quand un virus résiste à un vaccin, il suffit de lui en mettre plus. Pas mal non ?

Ou pas plus (ou si, un peu plus) mais surtout plus vite : en précipitant la troisième dose par réduction du temps d’attente entre la deuxième et la troisième dose à « trois mois, au lieu de cinq à six mois », le tout basé sur des études maison bien entendu, même « s’il faut être très prudent à ce stade quant aux conclusions à tirer de ces études menées en laboratoires », car rien ne remplace « les données dans la vraie vie pour savoir ce qui est vraiment en train de se passer ». On injecte et on verra bien (selon la bonne habitude prise dans cette navrante affaire).

Cela dit, il y a encore plus fort. Señor Delfraissy, le Boss a repris l’initiative. Vous savez bien, Señor Delfraissy, c’est celui qui dit que les « vaccins » ne protègent ni de l’infection, ni de la transmission (voir :   https://basta-covid.fr/les-vaccins-protegent-assez-peu-ou-mal-contre-linfection-et-la-transmission/ )

Et bien Môssieur Delfraissy, il a dit que la 3ème dose on n’en sait rien, que ça pourrait ne pas être la dernière, et a ouvert la porte à une « quatrième dose », mais attention seulement « à un moment donné ». Restons scientifiques.

Je sais pas pour vous, mais on sent la maitrise. Tout ça inspire assez confiance.

Non ?

https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-omicron-semble-avoir-un-taux-de-reinfection-plus-eleve-avertit-l-oms-20211209?

https://lasanteauquotidien.com/coronavirus-covid-19/variant-omicron-le-vaccin-pfizer-biontech-adapte-en-mars/?utm_source=fox&utm_medium=email&utm_content=sante-quot-444

https://www.europe1.fr/sante/vaccins-anti-covid-une-troisieme-dose-necessaire-pour-resister-au-variant-omicron-4081448

https://www.capital.fr/economie-politique/vaccin-covid-19-delfraissy-ouvre-la-voie-a-une-4e-dose-1422314